Restitution 3D

Proposition de restitution au début du XIVe siècle

Restitution 3D du château en vue aérienne (à droite) basée sur le relevé planimétrique par S. Guyot (à gauche)

Il faut comme toujours considérer avec beaucoup de prudence la proposition de reconstitution 3D qui suit. Indépendamment des hypothèses et extrapolations des bâtiments dans leur élévation, beaucoup d'éléments et d'informations demeurent indisponibles quant à leur époque de construction ou de réforme ainsi que leur plan précis à l'origine, et les risques d'anachronismes ne sont pas minimes. On peut néanmoins par quelques hypothèses et choix sur l'époque considérée proposer un essai de restitution du château à son apogée.

Nous avons opté ici pour une reconstitution de son aspect possible au début du XIVe siècle, avant les premiers remaniements consécutifs au partage du château. La haute cour communique donc avec deux basses cours (une au sud et l'autre au nord de l'espace central), chacune munie d'un accès avec l'extérieur (respectivement sud et nord), ce qui peut poser la question de l'existence commune de ces deux espaces avant la division du château (l'une ou l'autre ayant pu être aménagée après le partage au XIVe siècle). Dans le doute nous avons fait figurer les deux. Le donjon est décrit dans les textes un peu au nord-est de l'accès sud de la haute-cour. Il apparait donc dans notre proposition au sud du "7" des habitations centrales de la haute cour. Les toitures sont représentées munies de lauzes calcaires et de bardeaux de sapin pour les parties civiles et agricoles adossées aux murailles. Hormis l'escalier d'accès à la courtine et au deuxième étage de la porte cochère sud de la haute cour (toujours décelable en partie haute), d'autres ont été disposés arbitrairement le long des murs d'enceinte Est et Ouest des basses cours.

Des accès transformés

Comme très souvent dans nos châteaux jurassiens, les accès d'origine ont été profondément bouleversés au fil du temps, voire simplement condamnés et déportés au gré des ramaniements successifs. C'est également le cas à Château-Villain qui présente tant au sud qu'au nord de la haute cour des portes cochères toujours bien identifiables mais sans lecture immédiate de leur physionomie défensive originelle : absence de rainures de pont-levis, fossé inexistant ou comblé, contre-escarpe arasée... Une interprétation possible (et plausible) repose sur l'existence d'un pont levis déporté hors maçonneries qui enjambait un fossé comblé ultérieurement. C'est l'hypothèse que nous avons retenue dans la présente mise à jour pour permettre une lecture cohérente des entrées sud (haute cour) et nord (basse cour).

de Montrivel à château Villain...
Animation non actualisée avec dernières mises à jour.
Vue du sud-ouest depuis le bourg dessous.
Vue d'ensemble du sud depuis la côte Poire. Quelques habitations de bourg-dessus reconstituées d'après les vestiges et les cartes du XIXe siècle. Au fond à gauche : l'étang Marquis. Tracé purement supposé de l'enceinte du bourg dessus d'après le cadastre et quelques indices sur le terrain.
Vue du nord-est. A gauche : emplacement supposé de la tour porche disparue mentionnée par A.Rousset. Elle permettait l'accès à Sirod depuis Richebourg.
"Soeur Anne... Ne vois-tu rien venir ?" Nous ne sommes pas au château de Barbe Bleue, loin s'en faut (Gilles de Rais qui inspira ce conte avait son château en pays Nantais au XVe siècle), bien que quelques textes régionaux (fondés ou non) témoignent de princesses séquestrées et de structures adéquates dans les murs pour préserver leur innocence... Toutefois, les forteresses du baillage d'aval, presque toujours situées sur des hauteurs, pouvaient s'apercevoir les unes les autres à quelques km de distance, et donc éventuellement communiquer par signaux ou par pigeons, en particulier face à la menace de l'assaillant. Au fond à droite, le mont Rivel et son château étaient parfaitement visibles depuis les tours de château Villain.
Vue plongeante du sud-est sur la haute-cour.
Vue plongeante du sud-ouest. En contrebas : vallée de l'Ain bordant le flanc Est de la crête.
Flanc ouest du château.
Vue sud-ouest du château.
Vue sud-ouest du front d'entrée de la haute cour. A gauche : tour dite "de Vienne" depuis laquelle le malheureux seigneur Guy de Vienne, retenu prisonnier au château pendant un an, fut régulièrement suspendu au dessus du vide par son rival Hugues de Châlon d'après une chronique du XIVe siècle...
Front d'entrée de la basse cour sud.
Enceinte et entrée de la haute cour vues depuis la courtine est de la basse cour sud.
Front d'entrée de la haute cour vu du sud-est. L'entrée est supposée par pont-levis déporté enjambant un fossé (aujourd'hui comblé) taillé dans le substrat.
Vue du nord de l'intérieur de la haute cour. A gauche : donjon; au centre : porterie à herse aujourd'hui murée; à droite : tour de Vienne.
Intérieur de la haute cour vu du sud. A droite : base du donjon. Au centre : parapet de la citerne voutée en coupole (toujours existante).
Vue du nord-NE. Curiosité : Les 9 fenêtres de tir à double ébrasement sur la face nord de l´enceinte. Au milieu et à l'ouest de l'enceinte.
A l'instar du front d'entrée sud de la haute cour, l'accès nord est supposé par pont-levis déporté en bois. La contre-escarpe semblant avoir été nivelée depuis. Le chemin d'accès au fond du fossé nord est représenté sur le flanc ouest depuis une poterne supposée à l'angle nord-ouest de la haute cour.
Making-of
Animation non actualisée.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

François RIZZON | Réponse 26.09.2016 12.12

Bonjour ! Après une visite du site, hier pm, j'ai remarqué qu'une poterne est présente sur le front nord, quasiment à l'angle nord-est. Bien cordialement !

Nathalie T. | Réponse 26.04.2015 15.16

Le concept de la carte avec le plan posé permet de contextualiser. Belle réalisation. Continue, c'est joli et instructif. Cela donne envie de survoler. Bravo.

Georges-Henri FLORENTIN | Réponse 07.02.2015 16.07

Bravo pour cette reconstitution ! Où situer le "bourg dessus" au XIVeme XVEME eme ? Selon votre dessin au nord ouest de Sirod actuel ?

B. Sertier 08.02.2015 19.08

Bonjour, le bourg-dessus était situé au sud du château, et au S.O. de Sirod (voir carte de l'onglet principal "Château-Villain"). Merci pour vos encouragements!

Paul DREZET | Réponse 03.11.2014 16.33

Très intéressant et très pédagogique, même pour un natif de Bourg-de-Sirod!
Continuez, car l'Histoire de ce village est un véritable échantillon de l'Histoire!

B. Sertier | Réponse 15.02.2014 01.20

Je n´ai malheureusement pas de lien d´accès au relevé planimétrique car c´est l´archéologue auteur du plan qui me l´a transmis directement.

B. Sertier 17.02.2014 00.58

Merci pour vos encouragements !

FR25 16.02.2014 21.53

Bonsoir !

Ce n'est pas grave. En tout cas, encore un grand bravo pour vos travaux, et vivement le prochaine reconstitution ! Merci !

FR25 | Réponse 14.02.2014 08.11

les différentes parties sont peu lisibles.

Merci beaucoup !

B. Sertier 11.05.2014 14.01

Sur l´onglet "Les sources" du menu de cette section : Clic gauche sur l´image du plan puis Ctrl + molette pour zoomer et lire les légendes.

Voir tous les commentaires

Commentaires

17.07 | 00:45

Merci ! Un décryptage difficile et toujours sujet à caution, mais des plus passionnants en confrontant terrain, relevés et description du XVIIe siècle.

...
17.07 | 00:00

Encore une reconstitution passionnante, richement documentée et très étayée.
Vous facilitez la compréhension du site, peu lisible dans son état actuel...

...
12.07 | 20:33

M. Rizzon, bravo ! Vous avez gagné toute mon estime renouvelée !

...
01.06 | 23:26

C'est une possibilité... Nous le saurons bientôt !

...
Vous aimez cette page