Inventaire des châteaux forts du Jura

252 sites fortifiés inventoriés

Chronologie des forteresses habitées dans le Jura du Xe siècle à aujourd'hui.

En nous basant pour l'essentiel sur le dictionnaire des communes du Jura par Alphonse Rousset rédigé au milieu du XIXe siècle, complété par des analyses plus récentes d'édifices classés (base Mérimée) ou non, nous avons recensé, de manière non exhaustive, 252 édifices fortifiés établis entre le début du Xe siècle et le milieu du XVe siècle. L'estimation complète étant d'environ 539 sites localisés sur le département (dont 109 mottes castrales), cet inventaire représente donc environ 46% du total connu. Une part non négligeable de postes de garde (simples tours de vigie) souvent d'origine gallo-romaine ou burgonde demeure disparue et donc non recensable. Trop anciens et souvent déjà ruinés pour être cités dans les premiers actes féodaux qui ne remontent guère au delà du IXe siècle, leur existence n'est révélée que par des appellations figurant sur les anciens cadastres (châtelet, châtelard, tour, motte...)

Dans beaucoup de cas, la date précise de construction est inconnue mais la période peut être estimée par les actes de fondation ou transmission des seigneuries parvenus jusqu'à nous. Dans hélas trop de cas (38 pour un total listé de 252), lorsque ces périodes ne sont pas décrites dans les manuscrits (actes, chartes, terriers), nous nous sommes bornés à ne faire figurer que le lieu et le type de château identifié dans les sources.

On remarquera la progression fulgurante d'établissement de la plupart des châteaux forts entre 1100 et 1300 qui correspond au grand essor de la féodalité comtoise, suivie d'une stabilisation jusqu'au milieu du XVe siècle.

A la toute fin du moyen-âge et durant la période moderne, leur destruction fut encore plus soudaine aux cours des quatres guerres de conquête française s'étalant de 1477 à 1674, les deux tiers ayant été détruits ou rendus indéfendables. Les plus grosses destructions ont été infligées par Louis XI entre 1477 et 1480 (20% de forteresses démantelées), puis par les armées de Louis XIII pendant la guerre de 10 ans et par Louis XIV au cours de l'annexion. Quelques unes furent finalement abattues durant la Révolution. 

Par constraste avec les forteresses proprement dites, les maisons fortes (repérées en vert sur le graphe ci-dessus) ont été beaucoup moins touchées par ces destructions, car sans doute considérées comme beaucoup moins menaçantes, et surtout sans commune mesure avec les châteaux en terme d'ostentation du pouvoir des barons comtois.

 

 

Chronologie d'édification des forteresses du Jura du Xe au XVe siècle

Les édifices castraux listés dans les tableaux ci-desssous sont classés par ordre alphabétique des communes sur lesquelles ils ont été établis.

Les dates ou périodes de construction et destruction incertaines sont repérées par "1" en italique. Lorsque la date de construction est clairement renseignée dans les sources, elle est signalée par une case verte. Les périodes de destruction partielle ou totale sont matérialisées en orange. Enfin, pour ceux qui ont subsisté et sont demeurés occupés jusqu'à nos jours, les périodes de remaniement, modernisation, ou reconstruction apparaissent en bleu clair.

D'Aiglepierre à Belmont...
De Bersaillin à Champagnole...
De Champdivers à la Chaux-du-Dombief...
De Chemin à Domblans...
De Doucier à Largillay-Marsonnay...
De Lavancia-Epercy à Ménétru-le-Vignoble...
De Merona à Mournans...
De Moutonne à Perrigny...
De Peseux à Revigny...
De la Rixouse à Sarrogna...
De Sarrogna à Vernantois...
De Vers-en-Montagne à Voiteur.

Sur 252 châteaux inventoriés :

- 112 ont complétement disparu (soit 45% du total), leurs pierres utilisées en carrière.

- 86 présentent encore des structures plus ou moins conséquentes (54 ne comportant plus que des fondations, 32 avec des murs encore en élévation partielle).

- 51 (20% du total) ont été remaniés, modernisés, ou reconstruits mais conservent des structures d'origine.

- 3 sont demeurés proches de leur état médiéval d'origine.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

04.07 | 00:13

Merci pour la découverte d'endroits de Arlay que le touriste ordinaire ne peut découvrir seul !

...
04.06 | 22:20

Ils sont contemporains ou presque mais leurs commenditaires n'étaient plus les mêmes, car si l'une était encore une abbatiale, l'autre était devenue paroissiale

...
04.06 | 22:15

Bonjour, merci pour votre appréciation. Je crois que quand la passion vous accompagne, on n'est jamais seul, car on croise toujours des alliés!

...
03.06 | 19:40

Le clocher Beaume ?

...
Vous aimez cette page