Les sources

Une carte du milieu du XVIIIe siècle

Extrait de la carte militaire de 1755 par Charles-Étienne d'Antelmy. Source gallica.bnf.fr / BnF

La carte de Cassini de 1740 symbolise le château en ruines (il l'était depuis la fin du XVe siècle), mais sur une autre carte militaire dessinée en 1755 détaillant les villes, villages, châteaux et abbayes de Salins à Saint Claude il semble encore occuper une surface importante. Le cadastre de 1823 (voir onglet précédent : "Château de Montrond") ne matérialise plus que l'enceinte et la tour (donjon) comme seule construction subsistante. Peut-on en déduire que l'essentiel des structures étaient encore en élévation et que l'utilisation en carrière de pierres du château ne débuta réellement qu'à partir de la Révolution ? 

Les photos du début du XXe siècle

Donjon vu de l'est. Carte postale début XXe siècle.

Hormis quelques pans de mur de l'enceinte qui couronne le sommet de la colline, parfaitement délimitable, le principal vestige du château est le donjon, dont Louis XI avait dû, comme à Beauregard au moment de son démantèlement, canonner ou miner la porterie pour en interdire à la fois l'accès et la réparation. Cette entrée a disparu lors de l'effondrement brutal du mur sud-est en 1981, mais est encore identifiable sur le cliché ci-contre par le parement apparaissant dans l'épaisseur du mur en haut à gauche de la brêche (voir encadré rouge).

Le relevé planimétrique

En 2006, une équipe d'archéologues effectua un relevé planimétrique des vestiges du château. Les principales structures identifiées et lisibles (repérées sur le plan ci-contre) consistent en :

  • l'enceinte du château (incluant le bourg dessus ?) identifiable sur quasiment tout son périmètre (hors fossés : 419 m de périphérie et une emprise de 8955 m2)
  • le donjon ou tour maîtresse (1)
  • une porterie au sud-est (2)
  • un bâtiment (dégagé et fouillé en 1972) au sud-est (3)
  • quelques sub-structures de bâtiments (6)
  • une possible tour en fer à cheval (7) au sud du chemin moderne (4) d'accès aux ruines
  • des rochers (substrat) affleurants au nord et nord-ouest (8)
  • les fossés encore bien idenfifiables au sud et sud-ouest (9) dont certains avec contre-escarpe (10)
  • une éventuelle porterie (5) d'accès à la haute-cour supposée pour notre reconstitution

 

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

04.06 | 22:20

Ils sont contemporains ou presque mais leurs commenditaires n'étaient plus les mêmes, car si l'une était encore une abbatiale, l'autre était devenue paroissiale

...
04.06 | 22:15

Bonjour, merci pour votre appréciation. Je crois que quand la passion vous accompagne, on n'est jamais seul, car on croise toujours des alliés!

...
03.06 | 19:40

Le clocher Beaume ?

...
03.06 | 19:39

Bonjour,
Travail remarquable mes félicitations pour l'ensemble du site. Êtes vous seul pour vos recherches et les restitutions ?

...
Vous aimez cette page