Proposition de restitution 3D

Voici un château d'importance, resté aux mains des comtes de Bourgogne jusqu'à sa démolition à la fin du XVe siècle, qui ne livre pas ses secrets facilement. Si le donjon, l'enceinte, la porterie du sud-est ainsi que le bâtiment qui la jouxte au sud sont bien identifiables, l'aménagement interne demeure particulièrement complexe à décrypter. On devine bien par quelques éboulis et reliefs certaines fondations de bâtiments adossés aux courtines, mais la limite entre basse et haute cours est incertaine. Il faut se fier au relief laissé par la découpe du substrat (fossés, rochers taillés bordant l'enceinte à quelques mètres) pour oser une proposition de restitution, que seule une fouille en bonne et due forme pourrait confirmer ou corriger. De même, l'accès moderne par sentier depuis le sud-ouest le long du flanc le moins pentu de la colline n'aboutit pas à la porterie sur le flanc sud-est. Il pourrait néanmoins s'agir d'un passage direct entre un bourg mitoyen et l'enceinte du château, mais le manque d'éléments lisibles et patents ne permet pas d'assurer son contour. Les bouleversements du terrain (fossés partiellement comblés, structures écroulées et noyées sous le tapis végétal) rendent l'aménagement interne de l'enceinte très peu lisible, au premier abord du moins. Dans notre proposition, nous avons privilégié les anomalies d'origine humaine  (fossés et couloirs taillés dans le roc), pour tenter de restituer le tracé de l'enceinte de la haute cour avec autant de cohérence que possible. De même, l'absence de toute structure visible sur la porterie sud-est trahissant la présence d'un pont-levis intégré à la muraille nous a à nouveau poussé à privilégier l'existence d'un pont à tablier déporté (en bois), et une passerelle courbe (afin d'amoindrir la pente) franchissant le fossé (comblé par les éboulis) posée sur piliers, à l'instar du château de Chaux-des-Crotenay. Il ne s'agit bien sûr que d'une hypothèse.

Vue du sud. A gauche, le replat par lequel on accède aujourd'hui aux ruines aurait pu contenir le bourg dessus, bien que limité en surface.
Vue du sud-est.
Vue générale de l'est en contre-plongée depuis le bas de la colline.
Porterie par pont à tablier supposé et passerelle courbe sur piliers enjambant le fossé (comblé dans ce secteur aujourd'hui). La tour est une élévation supposée du bâtiment fouillé jouxtant au sud la porterie. Vue est.
Vue du nord-est sur la haute cour et le donjon.
Contre-plongée vue du nord-est.
Vue du nord. A l'arrière plan au centre : le château de Montsaugeon, 5.5 km au sud de Montrond.
Vue du nord-ouest. Château de Montrivel à l'arrière plan à gauche.
Vue de l'ouest. Au fond à droite : silhouette du château de Montrivel, 8 km à vol d'oiseau.
Vue du sud-ouest.
Contre-plongée du sud (par vent d'ouest).
Vue en perspective du sud.
Vue de l'est.
Vue plongeante du sud-est. A droite : accès à la haute cour supposé par la présence d'un couloir bordé de rochers taillés dans le substrat et une possible courtine parallèle à l'enceinte extérieure.
Vue plongeante du sud-ouest. Le sud de la courtine (au centre) de la haute-cour est supposé bordant le fossé taillé dans le roc.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

04.07 | 00:13

Merci pour la découverte d'endroits de Arlay que le touriste ordinaire ne peut découvrir seul !

...
04.06 | 22:20

Ils sont contemporains ou presque mais leurs commenditaires n'étaient plus les mêmes, car si l'une était encore une abbatiale, l'autre était devenue paroissiale

...
04.06 | 22:15

Bonjour, merci pour votre appréciation. Je crois que quand la passion vous accompagne, on n'est jamais seul, car on croise toujours des alliés!

...
03.06 | 19:40

Le clocher Beaume ?

...
Vous aimez cette page